Pendant le Nouvel Empire ...
(1540 - 1069 av.JC)

 

Dynastie XVIII

 

Sous la conduite d'Ahmosis, les Egyptiens ont repoussé les Hyksos et la réunification du Nord et du Sud peut se faire. Le pays entre dans la troisième grande époque de son histoire, le Nouvel Empire. L'armée, bien entraînée, repousse l'ennemi au-delà des frontières et conquiert de nouveaux territoires asiatiques  qui apporteront un butin important et verseront régulièrement des tributs. Le pharaon entreprend aussi de reconquérir la Nubie.

Le pays inaugure une période de prospérité et de domination du Proche-Orient qui durera pendant un demi-millénaire.

 

ahmès-nefertari

fille de Seqenenrê Tao II et de ahhotep I .
Elle épousa son frère Ahmosis qui fut le premier souverain de la XVIIIe dynastie et lui donna plusieurs enfants dont le futur Amenhotep Ier.
Elle joua un rôle très important auprès de son mari et de son fils.

Nous lui consacrons une page dans la rubrique "Portraits".

Signalons ici deux faits importants:

elle fut l'objet d'un véritable culte et vénérée comme une déesse pendant 500 ans

elle fut la première Epouse du Dieu Amon à être intronisée et devint ainsi l'intermédiaire privilégiée auprès d'Amon, le dieu dynastique.

meritamon fille de ahmosis et ahmès-Nefertari.
Elle épouse son frère Amenhotep I
ahmès fille de ahmosis et ahmès-nefertari et soeur d'Amenhotep I.
Elle épouse Thoutmosis I, issu d'une branche collatérale et légitimise ainsi l'accession au trône de son époux. De leur union naît Hatshepsout.
moutnefret épouse secondaire de Thoutmosis I. Elle donne naissance à Thoutmosis II.
hatshepsout

fille de Thoutmosis I et d'Ahmès.
Elle devient l'épouse de Thoutmosis II, son demi-frère, et lui donne ainsi la légitimité nécessaire pour accéder au trône (il est le fils d'une épouse royale secondaire). Le couple a deux filles, Neferourê et Méritrê-Hatshepsout mais pas d'héritier mâle.
A la mort de Thoutmosis II, le successeur désigné (fils du roi et d'une épouse royale secondaire, Isis) Thoutmosis III est trop jeune pour régner et Hatshepsout exerce la régence.
En l'an 7 du règne de Thoutmosis III, la régente se fait proclamer "Pharaon", l'héritier légitime devenant co-régent. Elle justifie cette nomination en s'inventant une naissance divine qui est narrée dans des textes et des représentations qui décorent son temple funéraire à Deir el-Bahari. Cette justification a été appelée "théogamie".

La vie de cette reine fait l'objet d'une page dans la rubrique "Portraits"

 

( à suivre)