la fête d'opet sous le règne d'hatshepsout


La Fête d'Opet se déroule pendant le deuxième mois de la saison de l'inondation, du 15e au 26e jour. Durant celle-ci, Amon de Karnak vient rendre visite à Amon de Louxor (Opet). Pour la période d'Hashepsout, la fête est décrite sur les murs de la Chapelle Rouge et à Deir el-Bahari. La reine serait à l'origine du développement du système théologique de Louxor (naissance divine, fête d'Opet). Elle fait construire au moins six chapelles-stations le long de l'allée qui relie Karnak à Louxor.

(d'après JC. Golvin)

 

L'aller: par voie terrestre.
La barque sacrée repose, pendant toute l'année, dans la Chapelle Rouge à Karnak. Au premier jour de la Fête d'Opet, un cortège de prêtres se forme  qui vont porter la barque sur leurs épaules. Ils sont précédés par Hatshepsout et Thoutmosis III. La reine encense la barque, contenant la statue cachée du dieu. Ensuite, le cortège repart en direction de Louxor, en suivant l'axe royal nord-sud qui passe par le VIIIe pylône. Plusieurs stations sont prévues le long du trajet:on connaît la première, dédiée à Amon-Kamoutef. Les autres n'ont pas été retrouvées.

La foule en liesse escorte le cortège. On ne possède pas de renseignements quant à la cérémonie d'accueil lors de l'arrivée au temple de Louxor. La statue du dieu va y séjourner pendant 11 jours. Nous verrons plus loin l'interprétation donnée à ce séjour.

Le retour: par voie fluviale.
La barque sacrée quitte Louxor pour rejoindre le Nil. Elle est déposée sur une barge, l'Ouserhat, remorquée par la nef royale. Les bateaux descendent le Nil, jusqu'au canal menant à Karnak, accompagnés par la foule qui les suit sur les rives en dansant et chantant. Les prêtres, les dignitaires de la cour et les militaires ont l'honneur de tenir les cordes de halage. La barque rejoint ensuite la Cour des Fêtes de Thoutmosis II avant de regagner le Palais de Maât et la chapelle-reposoir.

Signification de la Fête d'Opet:
Amon de Karnak vient reconstituer son énergie créatrice dans le temple de Louxor (appelé Opet), tandis que Hâpi (dieu du Nil) inonde les terres permettant leur fertilisation. Amon va s'unir à Mout dans le secret du temple. En même temps, le dieu de Karnak régénère le pharaon régnant, confirmant la légitimité de son règne sur le trône d'Horus. Ainsi, telle le fleuve coulant du sud au nord, Hatshepsout revient du lieu de création en compagnie de son père Amon, régénéré en Amon-Rê. Elle refait la "montée royale" de son couronnement.
Lorsqu'elle descend de Karnak à Louxor, à l'aller, Hatshepsout est "fils" de Rê. Elle devient Horus, gardien du trône, quand elle voit Amon se régénérer dans le secret du temple de Louxor.Le dieu lui communique alors la puissance de sa nature divine.
Symboliquement, Amon entrant dans le temple de Louxor réaffirme son autorité sur le Sud d'où vient la crue bienfaisante. Le retour à Karnak signifie qu'il étend son pouvoir vers le Nord, jusqu'au Delta.

La Fête d'Opet est en fait une confirmation du pouvoir royal sur les Deux Terres, par l'intermédiaire du dieu Amon.

 

Sources:
Catherine Graindorge, dans "Les Dossiers d'Archéologie n°187 S, 1993 "
http://www.desir-egypte.org/page20louxorbis2.htm